Suspension du déremboursement de PIASCLEDINE

Par décision du 11 juillet 2013, le Conseil d’Etat a ordonné en référé la suspension de l’arrêté ministériel du 31 mai 2013 qui prévoyait le déremboursement de PIASCLEDINE® 300 mg à compter du 15 juillet 2013.

PIASCLEDINE® 300 mg

 

Le Conseil d’Etat a en effet estimé qu’en ne déremboursant qu’une partie de la classe des anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASAL), l’arrêté ministériel du 31 mai 2013 pourrait avoir rompu l’égalité de traitement entre les industriels de cette classe.