Pharmaciens

*Dispensation d’une contraception d’urgence

Évaluation des critères

Se renseigner sur la date du rapport sexuel non ou mal protégé et évaluer combien de temps il s’est écoulé depuis.
La contraception d’urgence doit être prise au plus tôt, si possible dans les 12 heures suivant le rapport à risque, et au plus tard 72 heures (soit 3 jours) après. Si le délai de 72 heures est écoulé, orienter la jeune femme vers un médecin pour une consultation. Il existe en effet une autre contraception d’urgence, EllaOne, qui agit au plus tard dans les 5 jours. Elle est uniquement délivrée sur prescription médicale.

Dispensation

À l’heure actuelle, vous pouvez fournir gratuitement aux jeunes filles mineures, sans prescription médicale et sans vérification de leur identité (afin d’assurer l’anonymat), deux médicaments de contraception d’urgence : Norlevo et Levonorgestrel Biogaran. Ces deux médicaments sont inscrits sur la liste des remboursables. Pour les femmes majeures présentant une prescription médicale, ils sont remboursés à 65 %.

Facturation

Pour assurer la gratuité de la délivrance de la contraception d’urgence aux mineures, avec ou sans prescription, la procédure de dispense d’avance des frais doit être appliquée sur le prix total du médicament. La facturation peut s’opérer en télétransmission ou en mode dégradé.

Accompagnement

Prévenir des risques de saignements éventuels. Conseiller de prendre le comprimé au milieu des repas afin d’atténuer les risques de nausées et de vomissements. En cas de vomissement dans les 3 heures qui suivent la prise, aviser qu’il faudra reprendre un comprimé immédiatement.

Prévention

Informer la jeune femme qu’il faudra utiliser une contraception locale pour tous les rapports sexuels suivants jusqu’aux prochaines règles, même si elle continue de prendre sa pilule jusqu’à la fin de son cycle.
Si la personne ne prenait pas la pilule, lui parler des différentes méthodes de contraception et l’orienter vers un gynécologue ou un centre de planification familiale.
Enfin, prévenir des risques des maladies sexuellement transmissibles et, éventuellement, lui proposer de réaliser un test de dépistage HIV.

*Bonne dispensation des médicaments stupéfiants

Quand ?

• Lorsqu’une personne se présente au comptoir avec une ordonnance.
• Lors de la réception d’un fax en période de garde.

Comment ?

Vérifier la recevabilité de l’ordonnance

• L’ordonnance doit être sécurisée.
• Doivent y figurer le nom du médecin, son titre, son adresse, son téléphone, son numéro d’Adeli et sa signature immédiatement sous la dernière ligne.
• Concernant le patient, doivent être indiqués son nom et son prénom, son sexe et son âge, sa taille et son poids si nécessaire.
• La prescription doit être rédigée en toutes lettres et datée.
• Pour la buprénorphine à dose unitaire supérieure à 0,2 mg par prise, le flunitrazépam, la méthadone et le méthylphénidate, l’ordonnance doit en outre comporter le nom de la pharmacie où le traitement sera délivré.
• Le patient doit se présenter à la pharmacie dans les trois jours suivant la date de prescription. Au-delà, seuls les jours restant à délivrer seront comptés.
• Il ne doit pas exister de chevauchement avec une ordonnance précédente, sauf si le prescripteur l’a expressément mentionné.
• En période de garde, une ordonnance faxée peut être honorée, à condition qu’elle comporte le numéro imprimé du fax émetteur, les coordonnées complètes du médecin, dont le numéro de téléphone de garde, le nom de la pharmacie destinataire, l’identité du patient, la date et l’heure de prescription. Elle sera valable jusqu’à la fin du service de garde.

Sortir la quantité adéquate de médicaments

Selon la règle de la durée maximale de prescription et en respectant les fractionnements (sauf si la mention « délivrance en une seule fois » est portée sur l’ordonnance par le prescripteur) :
28 jours (morphine sous forme de préparation à libération prolongée, hydromorphine…).
28 jours fractionnables pour 14 jours (fentanyl dispositif transdermique…).
28 jours fractionnables pour 7 jours (buprénorphine, fentanyl dispositif transmuqueux…).
14 jours fractionnables pour 7 jours (méthadone, flunitrazépam…).
7 jours (alfentanil, fentanyl sous forme de préparation injectable, péthidine…).
Déconditionner au besoin. Marquer d’une croix l’extérieur du conditionnement incomplet gardé dans la pharmacie, pour mieux le repérer plus tard, et indiquer dessus le nombre d’unités restantes.

Délivrance

• Vérifer que les posologies et modalités de prises sont comprises.
• Prodiguer les conseils associés, indiquer les précautions d’emploi.
• Assurer le suivi du traitement en cas de renouvellement.
• Préciser les modalités de retour des médicaments (utilisés ou non)

Inscriptions

• Noter sur l’original de l’ordonnance la quantité délivrée en toutes lettres, formulée en unités de prise ainsi que la date, le ou les numéros d’ordonnancier, le tampon de l’officine et une éventuelle substitution.
• Sur l’emballage, appliquer le tampon de la pharmacie ou reporter le nom et les coordonnées de l’officine, la posologie prescrite et le numéro d’ordonnancier.

L’ordonnance

En faire une photocopie, qui sera archivée 3 ans selon l’ordre défini par la pharmacie (l’ordre est libre depuis le 5 février 2007). L’original sera rendu au malade, même lors d’une délivrance fractionnée.

Facturation

Ne facturer que ce qui est délivré. On peut tarifer en PMR au prorata du nombre d’unités délivrées. Dans ce cas, il conviendra de créer une unité de vente pour utiliser la gestion informatique via l’ordonnancier.

Transcriptions et enregistrements
La délivrance doit être inscrite sur un registre, à la suite, sans blanc ni rature, ou enregistrée par un système approprié. Doivent y figurer la date, les quantités délivrées en unités de prise, les nom et adresse du patient, les nom et qualification du prescripteur, ainsi que les noms et coordonnées du porteur d’ordonnance, si ce n’était pas le malade. Si le porteur est inconnu du pharmacien, celui-ci demande une justification d’identité dont il reporte les références sur le registre.

Hermance Fourret (Pharmasite)