La moitié des femmes oublie régulièrement de prendre leur fameux comprimé

Une enquête réalisée par Opinion Way permet d’en savoir plus sur les liens entre les femmes et leur pilule. On retiendra tout d’abord que les pilules de deuxième génération restent les plus fréquemment prescrites aux patientes : le remboursement des contraceptifs oraux de troisième génération depuis l’année dernière ne leur a pas encore permis de dépasser les précédentes. Cependant, le point le plus marquant, lorsqu’on s’intéresse au type de produits utilisés par les femmes est que 66 % des sondées ont été incapables de dire à quelle génération appartenait leur pilule

Cette méconnaissance ne les empêche pas (voire les y incite !) d’être fidèle à leur pilule : 37 % des femmes ont dans leur armoire à pharmacie le même type de plaquette qu’il y a cinq ans. Cette attitude est le témoignage de leur satisfaction : un sentiment exprimé par 95 % des femmes interrogées. Cet enthousiasme ne freine cependant pas leurs attentes. A cet égard, il apparaît que les deux regrets les plus souvent formulés concernent « le prix » (cité par 37 % des femmes interrogées) et la tendance à l’oubli (évoqué par 36 %). Cette crainte apparaît d’autant plus fondée que ces défauts de prise ne sont pas rares : 54 % des femmes avouent avoir déjà omis de prendre leur pilule au moins une fois au cours des trois derniers mois. Face à cette situation, le professeur Israël Nisand recommande : « Si avec une pilule plus ancienne l’observance est altérée suite à des effets secondaires, on peut prescrire une pilule de troisième génération sans se poser la question de l’accessibilité, c’est très important ».

Léa Crébat

Communiqué de presse des laboratoires Effik, 9 février 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *